Notre site web utilise des témoins et outils similaires pour améliorer son rendement et rehausser votre expérience. Si vous poursuivez votre visite sur notre site sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de nos témoins. Pour en savoir plus sur les témoins utilisés sur ce site ou sur la façon de modifier vos paramètres, veuillez lire notre politique sur les témoins. OK En savoir plus

Série Lumix S

Série Lumix S

Daniel Berehulak

Série Lumix S

Prise de vue avec le LUMIX S1 et l’objectif LUMIX S 50 mm F1.4  

Série Lumix S

« L'Indonésie est un pays aux paysages grandioses. Si une personne vous dit qu’elle n'est pas impressionnée par sa nature majestueuse, elle ment. Le mont Ijen dans l’est de l’île de Java en Indonésie ne fait pas exception. Il héberge la toute dernière mine de soufre en production au monde, perchée sur les bords du plus grand lac acidifié au monde, de couleur turquoise. Ici, les mineurs travaillent à la main, brisant le soufre refroidi et transportent les charges lourdes vers le haut du cratère. J’étais enthousiaste à essayer le nouvel appareil photo plein cadre de la nouvelle série LUMIX S dans ces conditions.

En parcourant le même sentier sinueux de la montagne emprunté par les mineurs depuis plus de 50 ans, j’ai admiré la forêt luxuriante, passant les fleurs de sureau, les fougères et les singes noirs sautant d’arbre en arbre. Chaque pas, chaque virage m’offraient une nouvelle surprise, un nouveau panorama, et un paysage vaste côtoyant le volcan du mont Merapi. J’ai pu capturer la vaste étendue de couleurs grâce à mon nouveau compagnon. Alors que le soleil se couchait et que la lumière s’estompait, je savais que j’avais un appareil photo parfait pour photographier à faible luminosité. Prendre une photo des travailleurs recueillant le soufre la nuit, je croyais que cela représenterait un défi. Toutefois, grâce au nouvel objectif LUMIX S 24-105 mm, j’ai été en mesure de capturer facilement leur travail. Et cela en effectuant une mise au point précise à faible luminosité, alors qu’ils brisaient le soufre solidifié en bloc avec des perches métalliques. Après avoir ramassé les morceaux à la main, luttant contre les émanations, ils brisaient leur prime en assez gros morceaux. La mise au point continue m'a permis d’obtenir un verrouillage précis, les capturant contre le paysage lunaire, alors qu’ils travaillaient à transporter les paniers en roseau chargés de soufre, plus lourds que leur poids vers une montée escarpée.

Le capteur haute résolution a pu capturer toute la richesse des détails et des couleurs. Couplé au nouvel objectif LUMIX S 50 mm F1.4, j’ai pu capturer tous les détails des plumes, des rides et des plis de la peau, si prononcés chez ces travailleurs.

Seul un appareil photo robuste avec une capacité incroyable à faible luminosité a su rendre l’échelle et les détails de ce paysage volcanique pour capturer fidèlement les mineurs au travail. C’était l’endroit parfait pour essayer mon nouvel appareil photo plein cadre de la série LUMIX S et son objectif. »

Série Lumix S
Daniel Berehulak

Daniel Berehulak

Basé à la ville de Mexico, Daniel Berehulak est un photographe journaliste indépendant australien qui contribue régulièrement au New York Times. Par son travail, il s'efforce de mieux comprendre les réalités concrètes comme la vie des gens affectés par la guerre, les désastres naturels et les injustices sociales. Son travail a été récompensé de deux prix Pulitzer, six prix de photographies World Press, trois prix Visa d’Or et il a enseigné au Eddie Adams Workshop, a été conférencier dans diverses universités et au Musée d’histoire naturelle américaine. Daniel a photographié des événements qui ont façonné l’histoire dont les guerres en Afghanistan et en Irak, le procès de Saddam Hussein, l’épidémie d’Ebola en Afrique occidentale, le tremblement de terre de 2015 au Népal, les impunités gouvernementales au Mexique et tout récemment la soi-disant guerre de la drogue aux Philippines.

Photos de Daniel Berehulak sur la galerie des Ambassadeurs LUMIX

 

One of the first women photographers to work for National Geographic, Annie Griffiths has photographed in nearly 150 countries during her illustrious career.  She has worked on dozens of magazine and book projects for National Geographic, including stories on Lawrence of Arabia, Galilee, Petra, Sydney, New Zealand, and Jerusalem.

View more of her photos on  LUMIX Ambassador gallery

 

One of the first women photographers to work for National Geographic, Annie Griffiths has photographed in nearly 150 countries during her illustrious career.  She has worked on dozens of magazine and book projects for National Geographic, including stories on Lawrence of Arabia, Galilee, Petra, Sydney, New Zealand, and Jerusalem.

View more of her photos on  LUMIX Ambassador gallery

Notre site web utilise des témoins et outils similaires pour améliorer son rendement et rehausser votre expérience. Si vous poursuivez votre visite sur notre site sans modifier vos paramètres, vous consentez à l’utilisation de nos témoins. Pour en savoir plus sur les témoins utilisés sur ce site ou sur la façon de modifier vos paramètres, veuillez lire notre politique sur les témoins. OK En savoir plus