La technologie nanoe de Panasonic™ apporte un vent de fraîcheur aux vêtements en Chine

Dotée de la technologie nanoe™, la machine à laver Panasonic élimine les odeurs tenaces qui imprègnent les vêtements

L’équipe de planification des produits Panasonic en Chine a exploité la puissance désodorisante de la technologie exclusive nanoe™ pour développer une machine à laver originale qui permet d’éliminer les odeurs des vêtements causées par les huiles de cuisson et les épices à forte odeur. Les plats traditionnels cuisinés directement à table, telle que la « fondue », représentent non seulement un mode de vie en Chine, mais ils sont également reconnus pour être à l'origine d'odeurs tenaces qui s’accrochent aux vêtements.

Une nanoe™ est une particule ionique de taille nanométrique revêtue de particules d’eau. Plus fines que la vapeur, les particules nanoe™ pénètrent profondément dans les tissus et agissent directement sur les sources responsables des odeurs telles que la fumée de cigarette*1, les odeurs d'animaux de compagnie*2 et les odeurs causées par l’humidité après le lavage*3, en les désodorisant à un niveau pratiquement imperceptible. Les ingénieurs de Panasonic en Chine ont réalisé une avancée majeure en constatant que le taux d’humidité contenu dans la machine à laver était directement lié à l’élimination des odeurs.

Le nom de marque nanoe™ représente l’intégration des nanotechnologies et de l’électricité. Une fine particule ionique enfermée dans l’eau, une nanoe™, est formée par l'application d’une tension élevée à l’humidité présente dans l’air. Elle contient des radicaux hydroxyles (-OH), qui inhibent la croissance de la moisissure*4 et du pollen*5, des particules atmosphériques fines connues sous le nom de PM2,5*6, des bactéries*7 et des virus*8, ainsi que des allergènes*9. Elle contient environ 1 000 fois plus d’eau que dans un ion d'air ordinaire et est dous pour la peau et les cheveux.*10

Que signifie nanoe™?

Image : Origine du nom nanoe(TM). Sous la formule « nanotechnologie + électrique = nano(TM) » se trouve l’expression : nanotechnologie, 1 nm = un milliardième de mètre.

Les radicaux hydroxyles (radicaux OH) qui produisent les effets sont enfermés dans des particules faites d’eau.

Image : Schéma représentant des particules électriques créées à partir de l’eau et contenant des radicaux hydroxyles (radicaux OH). La taille des particules est comprise entre 5 et 20 nanomètres. (1 nm = un milliardième de mètre)

Les radicaux OH inhibent les bactéries*7 et les virus*8.

Image : Schéma représentant l’élimination des bactéries par la technologie nano(TM). Tout d’abord, nano(TM) atteint les bactéries. Ensuite, les radicaux OH éliminent l’hydrogène présent dans les bactéries. De plus, ils transforment l’hydrogène en eau et inhibent les bactéries. À la fin de l’image, la formule « OH + H = H2O » apparaît.

Désodorisation par nanoe™

Image : « Désodorisation par nanoé(TM) ». Tout d’abord, nanoe(TM) atteint avec précision les odeurs incrustées dans les fibres. Ensuite, les radicaux OH décomposent les substances responsables des odeurs. De plus, ils les désodorisent.

Chronologie de l’innovation nanoe™

Grâce à la compréhension grandissante de la technologie nanoe™ et des avantages qu’elle apporte à un mode de vie plus sain, les maisons et les lieux publics deviennent un moyen de défense contre les agents pathogènes et les polluants atmosphériques qui amplifient les allergies et qui peuvent causer des maladies. Cette technologie extraordinaire permet à chacun de respirer profondément et de profiter du moment présent, seul ou en compagnie de ses proches, dans des environnements à l'odeur plus fraîche avec des risques à court et long terme considérablement réduits pour la santé et le bien-être.

Au cours des deux dernières décennies, l’utilisation de la technologie nanoe™ est de plus en plus présente dans de nombreuses facettes de la vie quotidienne. En 2003, elle a été appliquée pour la première fois à des purificateurs d’air fabriqués au Japon. Aujourd’hui, la technologie nanoe™ se retrouve dans les climatiseurs, les réfrigérateurs, les laveuses, les sécheuses, les appareils de beauté tels que les sèche-cheveux et bien d’autres encore, disponibles sur un nombre croissant de marchés. Les produits dotés de la technologie nanoe™ sont largement utilisés dans des applications allant des automobiles aux wagons de chemin de fer en passant par des établissements publics tels que les hôtels, les hôpitaux et les écoles.

En 2016, Panasonic a lancé nanoe™ X, une version améliorée de nanoe™. Elle contient dix fois plus de radicaux OH que nanoe™*11, ce qui lui permet, par exemple, d’éliminer l’odeur de la fumée de cigarette dix fois plus rapidement qu’auparavant*12. Plus récemment, en 2018, Panasonic a intégré un dispositif nanoe™ X dans ses laveuses/sécheuses à tambour de la série ALPHA lancée en Chine. Combiné à une fonction permettant de renforcer l’effet désodorisant tout en augmentant l’humidité, ce dispositif permet également de réduire les odeurs telles que celles générées par la cuisson de la fondue, les cigarettes et les animaux domestiques, à un niveau presque imperceptible.

Photo : Laveuse/sécheuse de la série ALPHA intégrant un dispositif nano(TM) X et installation dans une maison.
Photo : Dans leur maison, un couple qui se réjouit de l’élimination des odeurs émanant d’un manteau.

La technologie nanoe™ de Panasonic, qui désodorise, purifie l’air, désinfecte et aide à préserver la beauté de la peau, est progressivement déployée à l’échelle mondiale. Panasonic veille à rester à l’écoute des préoccupations de ses clients du monde entier et à proposer des solutions réelles qui rendront la vie de tous les jours plus saine.

Image : A Better Life, A Better World (Une vie meilleure, un monde meilleur)

*1
nanoe™ X :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test]
Vérification à l'aide de la méthode de mesure de l’intensité de l'odeur en six niveaux dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé de désodorisation] Émission de nanoe™ [Substance de test] Odeur de fumée de cigarette attachée à une surface [Résultat de test] Intensité de l'odeur réduite de 2,4 niveaux en 12 minutes (4AA33-160615-N04)

nanoe™ :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test]
Vérification à l'aide d'une méthode de mesure de l’intensité de l'odeur en six niveaux dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé de désodorisation] Émission de nanoe™ [Substance de test] Odeur de fumée de cigarette attachée à une surface [Résultat de test] Intensité de l'odeur réduite de 1,2 niveau en 2 heures (BAA33-130125-D01)

• Les effets de désodorisation varient en fonction de l’environnement ambiant (température et humidité), la durée d’utilisation, l’odeur, le type de fibre, etc.
• Les substances nocives, comme le monoxyde de carbone, contenues dans la fumée de cigarette ne sont pas éliminées.
• Les composants d'une odeur tels que l’odeur des matériaux de construction, l’odeur des animaux domestiques, etc. qui sont générés à tout moment ne peuvent pas tous être éliminés.
*2
nanoe™ X :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Vérification à l’aide d’une méthode de mesure de l’intensité d’une odeur de six niveaux dans une salle de test de 23 m3 environ [Procédé de désodorisation] Émission de nanoe™ [Substance de test] Odeur d’animal attachée à une surface [Résultat du test] Intensité de l’odeur réduite de 1,5 niveau en 1 heure (4AA33-160315-A34)
nanoe™ :
[Organisme de test] Fragrance Design Major, Service d’information générale, Faculté de l’information, Université de Daido [Méthode de test] Vérification à l'aide de l’équipement pendant environ une semaine dans une cage d'animaux domestiques d’environ 27,5 m3 (en moyenne 13 animaux sont présents dans la cage) dans une animalerie et par contrôle de l’intensité de l'odeur [Procédé de désodorisation et d’inhibition] Émission de nanoe™ à partir de deux types d’équipement [Substance de test] Odeur d’animaux domestiques attachée à une surface [Résultat de test] Odeur inhibée d'environ 33,9 %
*3
nanoe™ X et nanoe™ :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Vérification à l'aide d'une méthode de mesure de l’intensité de l'odeur en six niveaux dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé de désodorisation] Émission de nanoe™ [Substance de test] Odeur d'humidité attachée à une surface [Résultat de test] Intensité de l'odeur réduite de 1,7 niveau en 0,5 heure (Y16RA002)

*4
nanoe™ X et nanoe™ :
[Organisme de test] Laboratoires de recherche alimentaire du Japon [Méthode de test] Changements mesurés dans la quantité de moisissures dans l'air d'une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Moisissure at mosphérique [Résultat de test] Inhibition d'au moins 99 % en 60 minutes (205061541-001) Date de publication du rapport de test : 6 juillet 2005
[Organisme de test] Laboratoires de recherche alimentaire du Japon [Méthode de test] Vérification de la croissance des moisissures ayant adhéré à un tissu dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Moisissures ayant adhéré à un tissu (moisissure noire, Aspergillus oryzae, moisissure bleue, fumagine, Gibberella zeae, Aspergillus tonophilis, mucor, champignons noirs) [Résultat de test] Effet inhibiteur a été confirmé en 8 heures (Moisissure noire : 17145307001-0201. Aspergillus oryzae : 17145307001-0101. Moisissure bleue : 17145307001-0601. Fumagine : 13044083002-01. Gibberella zeae : 17145307001-0401. Aspergillus tonophilis : 17145307001-0301. Mucor : 17145307001-0501. Champignons noirs : 17145307001-0701). Date de publication du rapport de test : 14 juin 2013 pour les fumagines et 30 janvier 2018 pour les autres
*5
nanoe™ X :
<Pollen de cèdre> [Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Mesure des allergènes attachés sur un tissu par la méthode ELISA, dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Pollen de cèdre [Résultat de test] Inhibition d'au moins 97 % en 8 heures et d'au moins 99 % en 24 heures (4AA33-151001-F01) [<Pollens de cèdre, de cyprès, du Dactyle pelotonné, d’herbe à poux, de miscanthus, de bouleau blanc, d’armoise, d’olivier, de genièvre, de casuarina, d’Alnus japanica, de fléole des prés, de Humulus japonicus [Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Vérification par électrophorèse dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Pollens (cèdre, cyprès, dactyle pelotonné, herbe à poux, miscanthus, bouleau blanc, armoise, olivier, genièvre, casuarina, Alnus japanica, fléole des prés, humulus japonicus) [Résultat de test] Effet inhibiteur a été confirmé en 24 heures (4AA33-151015-F01, 4AA33-151028-F01, 4AA33-160601-F01, 4AA33-160601-F02, 1V332-180301-F01)

nanoe™ :
<Pollen de cèdre> [Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Mesures des allergènes attachés à un tissu par la méthode ELISA, dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoéTM  [Substance de test] Pollen de cèdre [Résultat de test] Inhibition d'au moins 88 % en 8 heures (BAA33-130402-F01) [<Pollens de cyprès, de dactyle pelotonné, d’herbe à poux> [Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Vérification à l'aide de la méthode d’électrophorèse dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoéTM [Substance de test] Pollens (cyprès, dactyle pelotonné, herbe à poux) [Résultat de test] Effet inhibiteur confirmé en 24 heures (1V332-171010-F04, 1V332-171010-F01, 1V332-171010-F02) [<pollens de cyprès, de dactyle pelotonné, d’herbe à poux> [Organisme de test] Faculté des sciences et technologies textiles, université de Shinshu [Méthode de test] Vérification par exposition directe dans un récipient hermétique de 45 litres et par électrophorèse [Procédé d’inhibition] Émission de nanoëTM [Substance de test] Pollens (cyprès, dactyle pelotonné, herbe à poux) [Résultat de test] Effet inhibiteur confirmé en 60 minutes
*6
nanoe™ X :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Mesure de la quantité de substances organiques fixées dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Résultat de test] <acide carboxylique aromatique (acide benzoïque)> dissipé à au moins 99 % en 8 heures environ (Y17NF096) et <paraffine (hexadécane)> dissipée à au moins 99 % en 16 heures environ (Y17NF089)
nanoe™ :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Mesure de la quantité de substances organiques fixées dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Résultat de test] <acide carboxylique aromatique (acide benzoïque)> dissipé à au moins 99 % en 8 heures environ (Y13NF135) et <paraffine (hexadécane)> dissipée à au moins 99 % en 16 heures environ (Y13NF136)
*7
nanoe™ X et nanoe™ :
<Bactérie atmosphériques> [Organisme de test] Centre de recherche en sciences environnementales de Kitasato [Méthode de test] Mesure du nombre de bactéries atmosphériques après exposition directe dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Bactéries atmosphériques [Résultat de test] Inhibition d'au moins 99 % en 4 heures (24_0301_1 publié par le Centre de recherche de Kitasato  (Le test a été réalisé avec un seul type de bactéries). <Bactérie ayant adhéré> [Organisme de test] Laboratoires de recherche alimentaire du Japon [Méthode de test] Mesure de la quantité de bactéries ayant adhéré à un tissu dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Bactéries ayant adhéré [Résultat de test] Inhibition d'au moins 99 % en 8 heures (13044083003-01) Date de publication du rapport de test : 14 juin 2013 (Le test n’a été effectué qu’avec un seul type de bactéries).
*8
nanoe™ X et nanoe™ :
<Virus atmosphérique> [Organisme de test] Centre de recherche en sciences environnementales de Kitasato [Méthode de test] Mesure de l’infectiosité des virus atmosphériques après exposition directe dans une salle de test d’environ 25 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Virus atmosphérique [Résultat de test] Inhibition d'au moins 99 % en 6 heures (24_0300_1 publié par le Centre de recherche de Kitasato (Le test a été effectué avec un seul type de virus). <Virus ayant adhéré> [Organisme de test] Laboratoires de recherche alimentaire du Japon [Méthode de test] Mesure de l’infectiosité des virus ayant adhré à un tissu dans une salle de test d’environ 25 m3 [Méthode d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Virus ayant adhéré [Résultat de test] Inhibition d'au moins 99 % en 8 heures (13001265005-01) Date de publication du rapport de test : 11 février 2013 (Le test n’a été effectué qu’avec un seul type de virus).
*9
nanoe™ X :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Vérification par électrophorèse dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Allergènes (Dermatophagoides pteronyssinus, cèdre, cyprès, aulne, bouleau blanc, dactyle pelotonné, fléole des prés, herbe à poux, armoise, alternaria, aspergillus, candida, malassezia, chien, chat, cafard, teigne [Résultat de test] Effet inhibiteur confirmé en 24 heures (4AA33-160615-F01, 4AA33-151015-F01, 4AA33-151028-F01, 4AA33-160701-F01, 4AA33-160601-F02, 4AA33-160615-F02, 4AA33-160620-F01, 4AA33-160615-F03)
nanoe™ :
<Allergènes dérivés de chiens et de chats> [Organisme de test] Institut des allergènes environnementaux de Tokyo [Méthode de test] Exposition directe dans un récipient hermétique de 45 litres et mesurée par la méthode ELISA [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Allergènes dérivés de chiens et de chats [Résultat de test] <Chien (poils)> Inhibition d'au moins 99 % en 1 heure (11M-RPTAPR047_1) <Chat (poils)> Inhibition d'au moins 98 % en 2 heures (11M-RPTAPR051_1) <excréments/carcasses d’acariens> [Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] Mesures d’allergènes ayant adhéré à un tissu, en utilisant la méthode ELISA, dans une salle de test d’environ 23 m3 [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Allergènes d’acariens ayant adhéré [Résultats de test] Inhibition d'au moins 60 % en 24 heures (BAA33-130304-F04) <Allergènes issus de la moisissure> [Organisme de test] Institut des allergènes environnementaux de Tokyo [Méthode de test] Exposition directe dans un récipient hermétique de 45 litres et mesuré par la méthode ELISA [Procédé d’inhibition] Émission de nanoe™ [Substance de test] Allergènes issus de la moisissure [Résultats de test] Inhibition d'au moins 93 % en 2 heures.
*10
nanoe™ X :
[Organisme de test] Centre d’analyse des produits Panasonic [Méthode de test] 90 minutes au repos, 60 minutes d’exposition à nanoe™, et 60 minutes d’attente. Huit femmes âgées de 30 à 49 ans avec une peau normale à sèche. [Résultat de test] L’évolution du taux d’humidité de la peau est équivalente à celle de l’humidité ambiante qui se situe entre 30 % à 50 % (amélioration de 20 %).
• L'efficacité pour de beaux cheveux est obtenue après utilisation continue pendant au moins deux semaines.

• Les effets varient en fonction des individus, de la saison et de l’environnement ambiant, comme l’humidité. Les effets varient en fonction de l’exposition de la peau et des cheveux aux nanoe™.
*11
Comparaison entre nanoe™ qui élimine 480 milliards de radicaux par seconde et nanoe™ X qui élimine 4 800 milliards de radicaux par seconde selon les mesures réalisées avec la méthode ESR (étude menée par Panasonic).
*12
Comparaison entre nanoe™ qui réduit l’intensité de l'odeur de 1,2 niveau en 2 heures et nanoe™ X qui la réduit de 2,4 niveaux en 12 minutes (étude réalisée par Panasonic).

Les résultats de tests ne représentent pas les résultats expérimentaux obtenus par l’utilisation réelle dans une salle. Les effets réels varient en fonction des conditions de la salle, du procédé d’utilisation, etc.

Bien que nanoe™ et nanoe™ X inhibent les virus, etc., ils n’offrent aucune garantie quant à la prévention de l’infection.

Contact

Panasonic Corporation
Groupwide Brand Communications Division
Contact [Site mondial : anglais]