https://myprofile.panasonic.eu/login?lang=fr_CH&{0} /servlet/saml/logout4eu?{0} CHF (prix recommandé) # ###.00 000 010 //panasonic-switzerland-purchase-now.ibrandiq.com/fr/Widgets/Fluid/{0} //panasonic-switzerland-purchase-now.ibrandiq.com/Products/MultipleInstock/Fluid/{0}

Sélectionner une couleur
Pris: Acheter Handla från Panasonic Återförsäljare

Respect et amour pour les animaux

Respect et amour pour les animaux

Imaginez que vous soyez photographe animalier et que l’on vous offre une opportunité de voyage photo dans le pays de votre choix. Il est fort probable que vous ne placiez pas l’Inde au sommet de votre liste. Cependant, après s’être rendu dans plusieurs pays du globe, c’est ce qu’a fait Bence Máté. Selon lui, il s’agissait d’un pays absolument unique. Pas seulement à cause des différentes cultures qui s’y mêlent et des villes grouillantes d’activités qui s’y trouvent, mais surtout en raison de la relation particulière qu’entretiennent les Indiens avec les animaux. « Je ne connais aucun autre endroit au monde où l’on respecte autant les animaux. » Il a embarqué avec lui son matériel préféré : son LUMIX G9 et un objectif LUMIX 100-400 mm.

D’habitude, Bence prend son temps lorsqu’il travaille. Il construit des cachettes de façon à se trouver au plus près des animaux sans qu’ils ne se rendent compte de sa présence. C’est ainsi qu’il obtient des résultats spectaculaires et parvient à prendre des photos de comportements animaux inconnus. Cependant, lorsque Panasonic lui a demandé de partir en voyage photo, les circonstances étaient différentes. « À l’occasion d'un voyage, on est limité dans le temps et la pression est alors plus importante. En tant que photographe animalier, on sait qu’il y a des jours où l’on revient sans images exploitables. Lorsque je travaille pour moi, je l’accepte sans problème. Mais pour Panasonic, je ne pouvais pas me permettre de revenir les mains vides. » Afin de prendre les photos qu’il a en tête, il passe beaucoup de temps à préparer ses voyages. « J’essaye de réunir autant d'informations que possible au sujet des animaux, de leur comportement et de leur habitat. C’est surtout une question d’être au bon endroit, au bon moment. » En Inde, il a photographié des oiseaux et des singes. « Les plus spéciaux d’entre eux ont été les pélicans. J’ai photographié des pélicans dans différents pays, mais en Inde, j’ai pu faire des clichés d’eux en train de boire tout en volant. Il s’agit d’un comportement typique d’eux, mais je ne l’ai vu nulle part ailleurs. Il est crucial pour les pélicans de savoir boire tout en volant. L’eau qui entoure leur aire de nidification est remplie de crocodiles. Ainsi, s’ils se posent sur l’eau pour boire, ils ont de grandes chances de se faire manger. » Malgré sa préparation exhaustive, ses plans sont allés de travers dès le deuxième jour. « Les choses ne se passaient pas comme prévu. Heureusement, j’étais accompagné par un excellent guide.

Les trois derniers jours, la situation s’est on ne peut mieux arrangée. Je ne suis pas rentré bredouille. » Il a été frappé par la façon dont les Indiens perçoivent les animaux. « Ils voient Dieu dans chaque créature. Peu importe que ce soit un rat ou un oiseau. Ils entretiennent un lien très spécial avec les animaux. En tant que photographe animalier, je ressens également cette connexion, mais ce n’est pas le cas de la majorité des gens sur cette planète. » Après une année très chargée, Bence eut à nouveau très envie de voyager. « L’an dernier, j’ai travaillé sur une exposition en extérieur de 600 photos que j’ai prises au fil des années; Elle a débuté à Budapest avant de s’exporter vers d’autres villes hongroises. Comme ça a pris beaucoup de temps, ce n’a pas été une année très productive. Mais plus d’un million de personnes sont venues jeter un œil à mon travail. » À l’occasion de ce voyage, il a embarqué son appareil préféré avec lui : le LUMIX G9. « Cet appareil est idéal pour les photographes animaliers. Cela fait maintenant 20 ans que j’étudie le comportement des animaux. Malgré toutes mes connaissances, il m’arrive souvent d’avoir quelques millisecondes de retard pour documenter celui-ci. Cela prend du temps d’enregistrer ce qui se passe puis de prendre une photo. À mes yeux, le G9 est parfait, en raison de sa fonction de préenregistrement. Cette dernière me permet de capturer le comportement de l’animal avant même que je me rende compte de ce qu’il se passe. De plus, sa capacité à prendre jusqu’à 60 images par seconde en fait un appareil très pro. Après tout, je suis un photographe d’action. » Selon lui, il est essentiel de pouvoir faire confiance à son matériel, surtout à l’occasion de ces courts voyages. « Cet appareil, combiné à l’objectif LUMIX 100-400 mm, est un excellent choix de voyage. »

Bence Máté

Bence Máté

Bence Máté est l'un des photographes animaliers les plus connus au monde. Il a été le pionnier de la technique de photographie sur verre unidirectionnel maintenant populaire parmi les photographes de la nature basés sur hide dans le monde. En 2010, son image « A Marvel of Ants » a remporté le titre prestigieux du BBC Wildlife Photographer of the Year, faisant de lui de seul compétiteur à ce jour à détenir ce grand titre dans la catégorie jeunesse et adulte de la compétition. Il est le premier participant en tête de tous les classements de ce concours à la fois. Depuis 2008, il crée des cachettes exclusives pour la photographie de la faune et de la flore à travers le monde.

Visitez le profil ambassadeur de Bence Máté