https://myprofile.panasonic.eu/login?lang=fr_CH&{0} /servlet/saml/logout4eu?{0} #.###,00 000 010 //panasonic-switzerland-purchase-now.ibrandiq.com/fr/Widgets/Fluid/{0} //panasonic-switzerland-purchase-now.ibrandiq.com/Products/MultipleInstock/Fluid/{0}

Sélectionner une couleur
Pris: Acheter Handla från Panasonic Återförsäljare

Visualiser l’initiative de nettoyage des océans The Ocean Cleanup

Visualiser l’initiative de nettoyage des océans The Ocean Cleanup

Chaque année, des tonnes de plastique finissent dans les rivières et les océans. The Ocean Cleanup est une organisation à but non lucratif qui développe des technologies pour débarrasser les océans de la planète du plastique, non seulement à travers le nettoyage des océans mais également par le biais d’une prévention centrée sur la pollution des rivières qui empêche le plastique d’atteindre la mer. Florent Beauverd et son équipe photographient l’histoire de The Ocean Cleanup à l’aide des appareils LUMIX GH5 et LUMIX S1 de Panasonic afin d’immortaliser chaque étape du processus. « Notre but est de partager cette histoire à l’aide de photos et de vidéos en temps réel. Nous souhaitons montrer les solutions sur lesquelles l’organisation travaille.  

Notre choix d’utiliser les appareils photo LUMIX de Panasonic s’est fait très facilement, étant donné que nous souhaitons prendre des photos et vidéos de qualité supérieure, à l’aide d’un système photographique simple, capable de faire face à des conditions météorologiques difficiles et facile à transporter. Les appareils LUMIX GH5 et LUMIX S1 ont été construits pour assurer une performance hors du commun à la fois en termes de vidéo et de photographie. En outre, ils sont compacts, faciles à manipuler et très agréables à utiliser ». Florent a rejoint l’équipe il y a trois ans. Son travail consiste à documenter le travail de The Ocean Cleanup et d’en partager les progrès avec ses followers et donateurs du monde entier. Florent explique la technologie utilisée par The Ocean Cleanup : « Il s’agit d’une conception passive qui exploite le vent, les courants et les vagues à notre avantage. Le système consiste en un long flotteur, à la surface de l’eau, disposant d'une jupe pendue à sa face inférieure. Le flotteur assure la flottabilité tandis que la jupe empêche les débris d’échapper au système et les guide dans le système de rétention, au niveau du cul de chalut. Une ligne de bouchons au dessus de la jupe empêche cette dernière de dépasser et la maintient à la surface.

La première phase implique la collecte du plastique tandis que la seconde consiste en l’extraction des déchets. Le système devant se déplacer plus lentement que le courant pour collecter le plastique, nous utilisons une ancre pour augmenter la résistance. Étant donné que ce système est neutre sur le plan énergétique (en effet, il fonctionne grâce aux forces naturelles (vent, vagues et courants), il ne nécessite aucune source d’énergie extérieure ». En plus de nettoyer les océans, l’organisation vise à empêcher le plastique d’arriver jusqu’à la mer au niveau de l’une de ses sources principales : les rivières. « Grâce au nouvel Interceptor récemment annoncé, nous disposons d’un système qui nettoie les rivières. Deux Interceptors ont déjà été installés dans des rivières en Indonésie et en Malaisie. Il s’agit d'une période enthousiasmante à la fois pour l’organisation et pour nous, les créateurs de contenu. Le partage du nouveau travail de l’organisation sur différents canaux est essentiel : il s’agit d’une histoire complètement nouvelle et, en outre, nous nous devons de montrer notre impact au public et à nos nombreux donateurs.

Florent voyage beaucoup pour obtenir ses images et vidéos : « Nous ne voulons absolument pas rater de progrès importants dans le domaine. Il s’agit d’être au bon endroit au bon moment, et de disposer de l’équipement adéquat pour toute sorte de situation ». Grâce à leur caractère versatile, les appareils LUMIX font désormais partie intégrante du processus de production de l’organisation et sont utilisés pour toutes sortes de formats et de communication. Comme le décrit Beauverd : « Des documentaires à la qualité la plus remarquable aux vidéos verticales de stories Instagram, nous les utilisons tous, tout le temps. Et si nous n’avons rien à capturer, nous prêtons souvent les appareils aux ingénieurs ou aux scientifiques qui les utilisent pour toutes sortes d’inspections de systèmes ou sur le terrain.

Les appareils LUMIX de Panasonic offrent tellement d’avantages et de fonctionnalités qu’ils ravissent à la fois les photographes exigeants et les réalisateurs de niveau avancé. Que nous filmions à bord d’un petit canot de sauvetage avec tous les défis que cela implique en mer, ou que nous documentions un entretien sur place, les appareils LUMIX ne nous laissent jamais tomber. Je pense particulièrement à des fonctionnalités telles que le stabilisateur d’image double Dual I.S.2, l’incroyable résolution vidéo 4K10 bits 4:2:2 et la qualité d’image à faible luminosité du capteur du LUMIX S1, qui sont vitales dans de nombreuse situations. Elles nous fournissent la capacité complète de capturer et de partager l'histoire et le progrès de The Ocean Cleanup ».

The Ocean Cleanup

The Ocean Cleanup

The Ocean Cleanup a été fondé en 2013 par Boyan Slat. Cette entreprise, ne comprenant à ses débuts qu’un seul homme, s’est élargie au fil des années. En 2019, The Ocean Cleanup est devenu une organisation à but non lucratif de 85 employés. L’équipe se compose d’ingénieurs, de chercheurs, de scientifiques, de modélisateurs et d’experts non techniques qui collaborent sur des solutions qui, avec un peu de chance, débarrasseront les océans du plastique.  

Rendez-vous sur le site internet de The Ocean Cleanup