https://myprofile.panasonic.eu/login?lang=fr_CH&{0} /servlet/saml/logout4eu?{0} #.###,00 000 010 //panasonic-switzerland-purchase-now.ibrandiq.com/fr/Widgets/Fluid/{0} //panasonic-switzerland-purchase-now.ibrandiq.com/Products/MultipleInstock/Fluid/{0}

Évaluation par les clientsAppareil photo numérique DC-LX100 II de LUMIX

Valuation(requis)Il convient de sélectionner au moins une étoile
Un commentaire est une obligation
EVALUERVotre évaluation n'a pas pu être transmise

Validez votre avis ou cliquez sur "RETOUR" pour le modifier.

RETOUREVALUER

Nos chaleureux remerciements

Votre évaluation a été transmise et devrait apparaître prochainement.*
Votre évaluation serait très utile à d'autres utilisateurs.

*Dans la mesure où nous assumons la responsabilité de tous les contenus, les évaluations sont examinées au préalable. Cela dure parfois un certain temps

Un appareil compact (presque) parfait...

J'utilise généralement un Nikon D750. En allant souvent en montagne, j'ai cependant compris qu'un DSLR FF est encombrant et lourd. Le Panasonic LX 100 II est, en ce qui me concerne, l'excellente alternative. Tout d'abord, la qualité de l'image est très bonne (avec les limites évidentes d'un capteur plus petit par rapport au plein format) et on peut facilement profiter du réglage ISO automatique jusqu'à au moins 1600. Il y a aussi un viseur LCD qui permet de composer l'image en mode classique et en plein soleil. Bon, d'après mon expérience il ne s'agit pas du viseur top de gamme mais étant habitué à un viseur optique sur un appareil plein format je constate une différence qui n'est pas notée par ceux qui n'ont pas de rapport avec la photographie reflex. La possibilité de travailler avec de véritables bagues et d'utiliser plus ou moins les mêmes fonctions que sur un reflex classique est également un atout non négligeable. Pour ma part je veux manipuler de vrais boutons. Surtout je veux agir le plus manuellement possible. J'ai même été surpris par la possibilité de contrôler la profondeur de champs. La classe.. .L 'objectif est peut-être un peu juste (équivalent 24-75) mais il couvre les longueurs focales les plus utilisées. Il y a aussi la possibilité de défilerle zoom comme si c'était des objectifs fixes à l'instar du un vieil objectif Leica (24-35-50-75). Sur le devant de l'objectif, on peut monter un polariseur (43 mm), le seul filtre qui me semble utile en photographie. Le LX 100 M2 est un petit appareil; il arrive donc que l'ergonomie ne soit pas toujours idéale. Je pense surtout à l'écran tactile qui, bien qu'utile, souffre fortement de manipulations involontaires, notamment lors de l'utilisation du viseur. Du coup, avec le nez et le pouce il est en effet facile de tromper les réglages affichés sur l'écran . J'ai donc choisi de désactiver la fonction touch-screen. La bague de sur et sous exposition se déplace aussi facilement, il est donc important de vérifier régulièrement le facteur choisi. Le menu n'est pas compliqué à mon avis. Cependant, il faut se concentrer sur l'intégration des nombreuses (trop nombreuses?) fonctions proposées. Une fois comprises, du moins la plupart d'entre elles, on peut naviguer dans le menu sans problème. Il faut dire qu'une mentalité "analogique" aide à s'en sortir facilement : je pense que beaucoup de choses embarquées sur cette caméra sont franchement inutiles: il suffit alors de les ignorer. je suis un utilisateur classique, je pense donc que la possibilité de choisir les différentes ratios est un peu inutile. En fait, pour garder la résolution maximale il faut rester en 4:3; je trouve même dommage que ce choix sacrifie la résolution originale du capteur en le limitant a 17 mio de pixels, voir moins selon la ratio choisie. Enfin une réflexion sur le design qui veut évidemment sa part. Le Panasonic LX 100 M2 est à mon avis un très bel objet avec un air peu rétro, idéal pour le voyage e la montagne malgré un boitier qui n'est pas tropicalisé. En résumé il s'agit de la parfaite alternative grâce à une qualité d'image excellente quand un reflex n'est pas indiqué par ses dimensions.


Andrea jeudi, 30. janvier 2020 21:57