Réduire l’anxiété des patients dans votre cabinet dentaire

Pour de nombreux patients, le cabinet dentaire n’est pas un environnement de détente.

Les gens parlent souvent d’éléments spécifiques chez le dentiste qui déclenchent leurs plus grandes peurs. Ceux-ci incluent le son de la fraise ou les odeurs des produits chimiques spécifiques au dentiste. Combiné à l’inconfort du travail dentaire, l’environnement clinique lui-même peut engendrer une expérience stressante pour de nombreux patients.

En plus de tout cela, les cabinets et cliniques dentaires ont également dû faire face à des défis sans précédent durant la pandémie de Covid-19.

Dans de nombreux endroits, on les a d’abord forcé à fermer complètement, puis, lorsqu’ils ont eu le droit de rouvrir, cela s’est fait dans des conditions fortement restreintes. Les employés devaient porter un équipement de protection personnel lourd, tels que des blouses et masques supplémentaires, et des procédures de nettoyage renforcées ont été requis entre chaque patient. Cela signifiait de désinfecter régulièrement les surfaces, d’aérer les pièces et de procéder à un nettoyage en profondeur de tous les outils dentaires.

Ces exigences supplémentaires ont été installées en même temps qu’un emploi du temps restreint, pour permettre assez de temps de nettoyage entre deux patients, ce qui a exigé davantage de ressources.

Dans le même temps, l’anxiété des patients a augmenté quant aux risques de santé potentiels liés au fait d’avoir un traitement dentaire dans un espace intérieur clos.

C’est sans surprise que ces changements ont exercé une pression énorme sur les propriétaires, les employés et les patients, pression qui continue d’exister. Le besoin de fournir un environnement sûr et relaxant pour réaliser les soins dentaires n’a jamais été aussi grand.

Alors, comment les cabinets dentaires continuent-ils de jongler avec ces défis aujourd’hui ? Et comment y faire face dans votre clinique ?

Les conséquences de la pandémie continuent de nous affecter

Une grande partie de la perturbation causée par la pandémie était due à son caractère incertain. Comme l’a expliqué un opérateur, lorsque l'on a soudainement donné un préavis de 10 jours aux dentistes britanniques pour rouvrir, « On ne savait pas si beaucoup de personnes allaient revenir en consultation ou pas. Nous disposions de protocoles mis en place pour la réouverture mais nous ne savions pas s’ils allaient fonctionner dans les faits concernant le nombre de patients qu’il nous serait possible de voir, ainsi qu’au niveau de la rentabilité. »

À mesure que les règles se sont allégées dans le monde, cependant, le volume des patients a de nouveau fait un bond et les cabinets dentaires subissent la pression de répondre à la demande. Durant le deuxième trimestre de 2021-2022, 5,8 millions de séries de traitements ont été assurés par les dentistes du NHS au Royaume-Uni, une augmentation de 3,05 millions par rapport au même trimestre de 2020-21*1.

Au Royaume-Uni, les autorités ont tout d’abord imposé un temps d’attente de 45 minutes entre un traitement générant des aérosols et le nettoyage de la pièce, ce qui a restreint la capacité d’intervention de manière drastique. Un nombre bien moins important de patients a donc pu être traité chaque jour, et les régimes de nettoyage renforcé continuent de prendre beaucoup de temps dans des emplois du temps déjà chargés.

Non seulement les patients se battent-ils pour obtenir un rendez-vous, mais la santé, la sécurité et l’hygiène se trouvent désormais, et cela sans surprise, au tout premier plan de leurs attentes. Même en temps normal, il n’est pas inhabituel que les patients ressentent de l’anxiété ou de la peur à l’idée de se rendre à un rendez-vous chez le dentiste et du travail qui peut être requis au niveau de leurs dents. Comme l’a déclaré un opérateur, « Nous savons que les patients préfèreraient faire autre chose que d’être assis dans le fauteuil de notre cabinet. »

Cela dit, durant les interventions dentaires, les patients sont également plus exposés à un risque d’infection virale. Ces types de maladies pénétrant généralement dans le corps par le nez ou la bouche, un rendez-vous chez le dentiste constitue clairement un environnement plus dangereux.

Ainsi, si l’on considère ces anxiétés durables et ces peurs liées à la pandémie, il n’a clairement jamais été aussi important de trouver des moyens de mettre vos patients à l’aise.

Le confort des patients n’a jamais été aussi sensible et important, ce qui fait que la clé réside dans l’environnement de votre cabinet

Le fait de préserver le bien-être de vos patients durant leur visite chez le dentiste est donc un élément central de la gestion d’un cabinet à succès et bien noté.

L’anxiété publique liée aux virus et bactéries reste élevée, et il est important que toute opération de santé fasse preuve d’un engagement envers leur protection à travers un nettoyage complet, un maintien des distances et le port du masque.

Ainsi, il est important que vous vous attaquiez à certains des plus grands déclencheurs de malaise et d’inconfort chez vos patients, au sein de votre clinique.

Se concentrer sur la qualité de l’air

Selon l’endroit où se trouve votre cabinet dans le monde, le contrôle de la température peut constituer une inquiétude plus ou moins grande. Cependant, durant le pic de la pandémie, de nombreux dentistes ont signalé une augmentation de l’inconfort dû au fait de devoir porter des couches supplémentaires de blouses et de masques, pouvant parfois mener à avoir bien trop chaud. Comme l’a signalé un directeur dentaire, « Nous travaillons dans des pièces closes, la majorité des pièces de consultation n’ont pas de ventilation naturelle ou mécanique. Et parce qu’en plus nous devons porter des masques et visières supplémentaires, tout cela rend les opérations très inconfortables. »

De la même façon, les systèmes de climatisation obsolètes étant fermés pour éviter la propagation du virus, les conditions dans les cabinets pouvaient parfois devenir insupportables.

Les patients sont désormais bien plus attentifs à la qualité de l’air qu'ils respirent. L’air qui nous entoure contient des millions de virus, bactéries et particules de moisissures, ainsi que des allergènes et des substances dangereuses contenues dans les fines particules (PM2.5).

Gérer ces dernières est particulièrement important dans le contexte du travail en cabinet dentaire. Comme un opérateur a expliqué, « Ce que le Covid a fait, c’est soulever des inquiétudes quant à un aérosol que nous produisons lorsque nous utilisons des instruments à vitesse élevée, et aussi certaines seringues que nous utilisons, d’où sortent de l’eau et de l’air. » L’on attend des pièces où ont lieu les opérations dentaires qu’elles disposent de mesures en place pour suffisamment faire face à ce risque, idéalement sans périodes d’attente étendues entre deux patients pour permettre aux pièces de s'aérer.

Conseil : améliorez la qualité de votre air

Les pièces d’opérations dentaires peuvent manquer de ventilation naturelle. Dans ce cas, les propriétaires doivent trouver des façons de nettoyer et purifier leur air pour réduire la prévalence des virus et bactéries.

En outre, les mauvaises odeurs peuvent avoir un véritable effet de catalyseur chez les patients nerveux. Parce que vos employés sont vraisemblablement habitués à la plupart des odeurs liées aux dentistes et sont donc incapables de les remarquer, il est important de garder ces dernières sous contrôle pour le bien-être de vos patients.

Le contrôle de la température étant également un élément non négligeable pour créer un environnement confortable, il n’est pas sans surprise que de nombreux cabinets dentaires se tournent vers des solutions combinées qui offrent à la fois purification de l’air, désodorisation et climatisation.

Présentation de la technologie nanoe™ X : Pour une meilleure qualité de l’air et un environnement plus propre

Une technologie révolutionnaire comme nanoe™ X inhibe certains virus, certaines bactéries, certains types de moisissures et d’allergènes, ainsi que les fines particules (PM2.5) qui existent dans l’air qui nous entoure.

En propageant des radicaux hydroxyles dérivés de la nature, un système de climatisation avec nanoe™ X intégré accroît le confort et la propreté de votre environnement. En outre, il est également efficace contre les mauvaises odeurs, celles contenues dans l’air et dans les tissus, et peut être commandé par le biais d’une connexion Wi-Fi pour une désodorisation 24h/24.

Odeur de fumée de cigarette*2

nanoe™ X est capable de réduire
l’intensité de l’odeur de fumée de cigarette
de 2,4 niveaux en 12 minutes.

Odeur d’humidité*3

nanoe™ X a réduit
l’intensité de l’odeur d’humidité
à un niveau difficilement perceptible en 1 heure

À travers l’installation d'un système d'amélioration de la qualité de l’air, vous démontrerez à quel point vous prenez la santé et le confort de vos patients au sérieux. Ceci réduit les mauvaises odeurs qui accroissent l’anxiété et rassure à la fois les patients et les inspecteurs sur le fait que vous ayez fait tout ce qui vous était possible pour atténuer les risques d’infections respiratoires et autres maladies.

Les employés étant déjà généralement sous une pression considérable, cette solution constitue également une méthode économique et  de gain de place permettant de réduire la charge de travail des employés en ce qui concerne le nettoyage. De plus, en réduisant le besoin d’attente entre chaque patient, cela augmente la capacité de votre cabinet, de sorte que vous pouvez programmer davantage de rendez-vous chaque jour.

Votre environnement est la clé

Il est clair que la période actuelle est particulièrement compliquée pour diriger un cabinet dentaire. Avec les demandes des patients qui augmentent et les restrictions qui continuent d’impacter le quotidien de vos employés, tout le monde se sent sous pression.

Cela signifie qu'il n’a jamais été aussi important de trouver des façons de réduire les charges de travail, d’accroître l’efficace et d’offrir aux patients une expérience plus confortable et rassurante. Parce qu’il nettoie l’air et réduit les mauvaises odeurs, le rôle de nanoe™ X est de vous aider.

Étude de cas relative aux cabinets dentaires

*1 Statistiques tirées des statistiques dentaires du NHS pour l’Angleterre, rapport bisannuel 2021-2022, publié le 24 février 2022.
*2 Organisme de test : Centre d'analyse produit Panasonic. Méthode de test : Vérification à l'aide de la méthode d'indication d'intensité d'odeur de 6 niveaux dans une chambre de test de 23 ㎥ environ. Méthode de désodorisation : libération de nanoe™. Odeur cible : Odeur de fumée de cigarette ayant adhéré à une surface. Résultat du test : Intensité de l'odeur réduite de 2,4 niveaux en 12 minutes. (4AA33-160615-N04)
*3 Organisme de test : Centre d'analyse produit Panasonic. Méthode de test : Vérification à l'aide de la méthode d'indication d'intensité d'odeur de 6 niveaux dans une chambre de test de 23 ㎥ environ. Méthode de désodorisation : libération de nanoe™. Substance cible : Odeur d'humidité ayant adhéré à une surface. Résultat du test : Intensité de l'odeur réduite de 1,7 niveau en 0,5 heures. (Y16RA002)

Derniers articles

Comment fidéliser les employés d’hôtel grâce à un meilleur environnement de travail

En quoi la technologie peut-elle rendre votre établissement de soins plus confortable et plus propre?

En quoi la qualité de l’air est-elle un élément crucial pour le fonctionnement d’une clinique vétérinaire de haute performance?

Vos employés réclament un meilleur environnement au bureau : Voici comment procéder