Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain

La pandémie a poussé le secteur de l'hôtellerie à prendre la qualité d'air plus au sérieux, pour la sérénité des clients et du personnel.

Texte de David Blecken
Photographie de Gregori Civera

Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain

La plupart d'entre nous reconnaissent la nécessité de réduire les émissions de carbone, mais il peut être difficile de comprendre comment le faire de manière significative sans nuire à notre qualité de vie. Directeur des opérations chez Quimera Energy Efficiency, Jose Luis Cárdenas Dueñas a pour mission de contribuer à un monde plus propre - une ambition personnelle qui s'est transformée en ambition professionnelle. 

Quimera aide les entreprises qui exploitent des bâtiments commerciaux à réduire à la fois leurs dépenses énergétiques et leur empreinte carbone. Plus qu'un simple cabinet de conseil offrant des conseils théoriques, Quimera applique un modèle de paiement basé sur la performance, selon lequel ses honoraires sont directement liés aux économies d'énergie et de coûts qu'il est en mesure d'aider une entreprise à réaliser. 

« Si notre proposition ne marche pas, nous ne sommes pas payés », déclare M. Dueñas sans ambages.

Basée à Londres, Quimera opère sur cinq marchés, dont Barcelone, Miami, Dubaï et Shanghai. Ses ingénieurs surveillent et analysent la consommation d'énergie d'un bâtiment afin de déterminer la meilleure façon de contrôler sa consommation d'énergie. Les solutions peuvent inclure l'optimisation des installations de refroidissement, le contrôle de la ventilation en fonction de l'occupation et l'éclairage en fonction de la demande contrôlé par l'IA. Il n'existe pas de formule unique pour réussir, mais une bonne installation peut facilement réduire la consommation d'énergie de 15 à 20 %, les résultats étant généralement perceptibles trois à cinq mois après l'implémentation. 

S'exprimant depuis Barcelone, M. Dueñas explique comment la pandémie a modifié le niveau de sensibilisation à l'importance de la qualité de l'air parmi les exploitants de bâtiments et le public, et comment les locaux commerciaux sont susceptibles à l'avenir d'intégrer la technologie de purification dans leur conception.

Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain
Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain
Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain

L'équilibre entre consommation d'énergie et confort

Quels sont les principaux défis auxquels les hôtels et autres bâtiments commerciaux sont confrontés en termes d'efficacité énergétique ? 
Les bâtiments représentent 40 % de nos émissions de carbone, et les hôtels sont les plus intensifs en termes de consommation : ils sont « allumés » 24 heures sur 24, 365 jours par an. Si nous parvenons à réduire la consommation d'énergie de ces bâtiments, nous pouvons contribuer de manière substantielle aux efforts de durabilité dans leur ensemble.

Pouvez-vous donner un exemple d'une solution que vous avez conçue ?
Il n'y a pas de tour de magie. Une chose que j'ai apprise, c'est que chaque situation, chaque bâtiment, a des caractéristiques différentes et des paramètres à contrôler et à améliorer. Le plus gros consommateur d'énergie est le système de climatisation. Bien sûr, les gens doivent être à l'aise. Nous devons trouver le bon équilibre entre la dépense énergétique et le résultat que nous recherchons en termes de confort. Pour ce faire, il faut surveiller et contrôler les différents systèmes, sans quoi on n'a aucun espoir de trouver un équilibre entre efficacité et délivrabilité.

Avez-vous constaté des changements notables en termes de demandes des
clients depuis le début de la pandémie ?
Chez Quimera, notre principal objectif est d'aider les entreprises à réduire leurs dépenses énergétiques et leur empreinte carbone. Cependant, depuis le début de la pandémie, on nous demande de plus en plus d'utiliser nos appareils IdO pour surveiller la qualité de l'air. Le contrôle de la qualité de l'air est crucial pour s'assurer que ce que nous respirons à l'intérieur d'un bâtiment est plus propre. C'est particulièrement important lorsque vous accueillez une grande convention ou que vous avez un taux d'occupation élevé. Là encore, nous devons trouver un équilibre et faire preuve de discernement quant à la manière de configurer les différents systèmes.

Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain

La pandémie rend l'air propre nécessaire

La pandémie a-t-elle rendu les gens plus conscients de l'importance de la qualité de l'air ?
Absolument. Avant la pandémie, il existait des cadres juridiques pour s'assurer que la qualité de l'air intérieur était conforme aux réglementations - c'était quelque chose d'obligatoire. Mais après avoir vécu la pandémie, et vu comment la maladie peut se propager dans l'air, les gens sont devenus beaucoup plus inquiets. Cela s'est traduit par une utilisation accrue des purificateurs d'air et des systèmes UV pour purifier l'air et améliorer sa qualité de manière générale. Les marchés européens ont généralement été parmi les premiers à reconnaître l'importance de la ventilation et de la qualité de l'air, mais nous voyons maintenant d'autres régions rattraper leur retard. Le mélange entre sensibilisation et technologie fait avancer les choses.

Quelles sont les demandes typiques que vous recevez des clients en termes de qualité de l'air ?
Outre la nécessité d'une bonne ventilation et d'un air propre, les entreprises veulent trouver un moyen d'assurer cette qualité d'air non seulement dans les zones accessibles au public, mais aussi dans les bureaux. Avec la pandémie, les systèmes de purification de l'air se sont multipliés, notamment dans les restaurants et lors des conférences. Des études suggèrent qu'ils pourraient être efficaces contre les virus, bien que nous n'ayons pas de moyen de mesurer le niveau d'un virus dans un espace. On peut dire que ces appareils contribuent à améliorer la qualité de l'air. Comme pour la climatisation, les clients veulent y parvenir de la manière la plus efficace possible.

Les solutions assurant un air de meilleur qualité font partie intégrante des bâtiments commerciaux de demain

L'avantage technologique

Quel est votre point de vue sur nanoe™ X dans ce contexte ?
D'après ce que j'ai vu, la solution offre de hautes performances et une grande efficacité énergétique, ce qui en fait une technologie utile dans le monde d'aujourd'hui.

La pandémie a entraîné une pénurie généralisée de personnel dans le secteur de l'hôtellerie. Comment voyez-vous une technologie performante et efficace comme nanoe™ X aider les entreprises à résoudre ce problème ?
Ce genre de technologie facilite la vie. Lorsqu'une entreprise manque de personnel, elle doit mettre en place une technologie fiable pour combler le manque de services. En disposant d'une technologie fiable, il devient possible d'allouer des ressources limitées sur d'autres fronts. Les entreprises restent soumises à une forte pression en raison de la pandémie, aussi l'arrivée d'une technologie telle que nanoe™ X qui les aide à fournir le confort approprié à des coûts de fonctionnement relativement faibles peut faire une grande différence.

Pensez-vous que les bâtiments utiliseront plus largement la technologie de purification de l'air dans un avenir proche, dans le cadre de leurs efforts d'optimisation des opérations ?
C'est très probable. L'utilisation d'une bonne ventilation a déjà beaucoup augmenté. En ce qui concerne une technologie comme nanoe™ X, comme pour tout le reste, il s'agit de trouver le bon équilibre. S'il s'agit d'un bâtiment existant, il faut d'abord vérifier si la technologie est compatible avec l'infrastructure actuelle et si l'investissement est rentable. Mais s'il s'agit d'un nouveau bâtiment, il est très judicieux d'intégrer ce type de technologie dès le départ.

Profil

Jose Luis Cárdenas Dueñas
Directeur des opérations chez Quimera Energy Efficiency

Titulaire d'un master en ingénierie énergétique et d'un MBA, M. Dueñas a plus de dix ans d'expérience dans le secteur de l'efficacité énergétique. Il a aidé des entreprises exploitant des hôtels de luxe et des immeubles de bureaux à réduire leur consommation d'énergie et leur empreinte carbone. Les activités de Quimera couvrent désormais l'Europe, le Moyen-Orient, la Chine, l'Amérique latine et les Caraïbes (LATAC) et le Japon.

Jose Luis Cárdenas Dueñas  Directeur des opérations chez Quimera Energy Efficiency

Derniers articles

Une climatisation qui complète la conception d'un bâtiment

En quoi la technologie peut-elle rendre votre établissement de soins plus confortable et plus propre?

En quoi la qualité de l’air est-elle un élément crucial pour le fonctionnement d’une clinique vétérinaire de haute performance?

Vos employés réclament un meilleur environnement au bureau : Voici comment procéder