https://myprofile.panasonic.eu/login?lang=fr_FR&{0} /servlet/saml/logout4eu?{0} //shop.panasonic.fr/s/Sites-FR-B2C-Site/dw/shop/v15_5{0}?client_id=10d38a11-2677-4619-8f77-3dd61bcd19b6 #.###,00 010 010 //panasonic-france-purchase-now.ibrandiq.com/fr/Widgets/Fluid/{0} //panasonic-france-purchase-now.ibrandiq.com/Products/MultipleInStock/Fluid/{0}

Sélectionner une couleur
Boutique online Panasonic Acheter Achat en ligne Où l'acheter

Géants de la mer

Géants de la mer

Rencontrer de grands animaux marins dans leur habitat est une expérience dont on ne peut se lasser. L’amour du photographe Jacques de Vos pour les cétacés est né durant son jeune âge. Chaque samedi, il se rendait à la bibliothèque pour emprunter de nouveaux livres sur les océans et la vie marine. Cette passion est devenue son métier. Non seulement il photographie et filme les grands mammifères marins, mais en plus il organise des sessions de plongée. Récemment, il s’est rendu dans la région de l’Arctique pour documenter la vie des orques et des baleines à l’aide du LUMIX S1. « Le LUMIX S1 dispose d'un capteur plein format et jouit d’une incroyable performance en faible luminosité. Il s’agit d’une caractéristique cruciale en hiver, dans l’Arctique norvégien, où l’absence d’ensoleillement peut représenter un véritable défi pour les photographes. »

Quant à l’âge auquel est né son amour pour toutes les choses liées à l’océan, il n’en est pas certain. « Cela vient peut-être de la carrière navale de mon père, ce qui signifie que nous avons toujours vécu près de l’océan. » Les cétacés l’ont toujours intrigué. « Hormis le fait qu'ils sont complètement géniaux, ma passion se doit surtout à leur intelligence et à leur capacité de faire preuve d’altruisme. En outre, ils nous ressemblent beaucoup d’une certaine manière. J’étais intrigué par l’idée qu’un mammifère puisse vivre dans l’immensité des profondeurs inexplorées du monde. »
Même après tant de rencontres avec ces animaux, l’excitation qu’il ressent avant chaque plongée n’a pas faibli. « Chaque fois est différente des précédentes, et on ne s’ennuie jamais ! Souvent, les invités qui se joignent à moi pour nos expéditions Arctic-Freediving s’amusent de mon enthousiasme, qui rivalise avec le leur, pensant qu’après toutes ces années, cela ne serait plus qu'une question de routine à mes yeux. Il s’agit définitivement d'une leçon d’humilité, et il est très dur de communiquer cette sensation à travers des images et vidéos. »
L’habitant des océans qu’il préfère ? L’orque. « En tant que plus grand membre de la famille océanique du dauphin, l’orque se trouve au sommet de la chaîne alimentaire, se caractérise par des structures familiales extrêmement complexes, différentes méthodes de communication, de chasse et de coordination. Et en plus de ça, ce sont des animaux sublimes ! En tant que l’un des vertébrés les plus répandus sur terre, aucun autre animal ne représente si parfaitement l’apogée de l’évolution comme espèce, et leur intelligence joue un rôle majeur dans tout ceci. »
Il espère que ses photo et ses films contribueront à la préservation des animaux marins. « Nous les humains sommes en train de causer des dommages presque irréparables au niveau des océans et de tous leurs habitants, des plus petites créatures aux plus grandes, jusqu’à l’orque.

Il est incroyablement tragique que des animaux comme les orques soient actuellement considérés comme faisant partie des créatures marines les plus polluées sur terre. Les biopsies réalisées sur les orques mortes ces dernières années ont révélé les plus hauts niveaux de biphényles polychlorés (BPC) jamais enregistrés. Les BPC sont des substances chimiques créées par l’homme et connues pour être à l’origine de tout un éventail d’effets nocifs pour la santé.
Jacques est considéré comme un expert en comportement de l’orque. « L’un de mes plus grands intérêts personnels, auquel j’ai également contribué, réside dans leurs méthodes de communication complexes. Alors que la technologie évolue et que de nouvelles méthodes d’enregistrement, d’analyse et de traitement de grandes quantités de données se développent sans cesse, on observe seulement de petites avancées dans notre compréhension du sujet. Nous sommes encore très loin de déchiffrer leur langage. »
Ces dernières années, il a utilisé les appareils LUMIX pour photographier et filmer la vie sous-marine. « Mon premier appareil LUMIX était le GX85. En tant qu’appareil Micro 4/3, il m’a énormément impressionné en termes de stabilisation et de qualité vidéo. Je l’ai utilisé pour réaliser la plupart des images en surface de mon court métrage qui a été récompensé, From the Shadows. La série S1 est tout simplement renversante. En plus du capteur grand format et de l’incroyable performance en faible luminosité, il est très utile dans mon travail de pouvoir faire des vidéos 4K avec haute fréquence d'image et des vidéos à haut débit binaire (important pour la correction des couleurs). En ce qui concerne le fait de filmer en surface, la stabilisation d’image intégrée est également une bénédiction. Jusqu’à il y a peu, il était presque impossible de tourner des vidéos stabilisées tout en navigant sans l’aide d'un cardan, ce qui nous faisait souvent perdre de belles opportunités. J’aime également beaucoup l’apparence des photos du S1. Les images sont superbes sans retouche. Dans l’ensemble, c’est très impressionnant ! »

Jacques de Vos

Jacques de Vos

Jacques de Vos est un photographe, cadreur et réalisateur sous-marin qui a débuté son parcours en suivant sa passion pour les océans et la plongée lors d’explorations dans les océans Atlantique et Indien de la péninsule du Cap en Afrique du Sud. Il a exploré les profondeurs inconnues de nos océans en plongée libre, capturant de superbes images de tout ce qui croise son chemin : forêts de varech, apnéistes, et larges animaux marins tels que les orques, les baleines à bosses, les dauphins et les requins. Tout en ayant reçu de nombreux prix prestigieux pour son travail médiatique et ses films, il est également devenu expert en comportement des orques au fil des expéditions qu’il a menées dans l’Arctique norvégien en tant que fondateur et co-propriétaire de Arctic Freediving. Enfin, il dédie son temps, tout au long de l’année, à des recherches liées à ces incroyables cétacés. Le travail de Jacques a fait l'objet de publications dans des magazines et livres du monde entier, et il a travaillé comme cadreur pour des entreprises comme BBC, Epic TV et Red Bull. En plus d’avoir obtenu une licence en Génie chimique, Jacques est moniteur et instructeur de plongée libre, instructeur PADI et plongeur commercial.

Visitez son profil ici